MITRA - Master Erasmus Mundus

Médiation Interculturelle : identités, mobilités, conflits
 

Formation > Recherche et colloques

Association des "Alumni" - MITRAJECTOIRES

L’association Mitrajectoires, fondée par les étudiants MITRA en 2013, vise à établir des liens solides et productifs entre les différentes promotions du Master Erasmus Mundus Mitra, à promouvoir les valeurs de l’interculturalité dans les différents pays dont sont issus les membres et où s’effectuent les différentes mobilités dans le cadre de la formation; et enfin à contribuer, directement ou indirectement, à l’amélioration des conditions de vie des migrants en situation difficile.

Y seront publiés, les compte-rendus de nos activités, les publications de nos membres sur les problématiques contemporaines du vivre ensemble, les problèmes de société liés à des difficultés de cohabitation multiculturelle ainsi qu’un agenda régulièrement actualisé des événements scientifiques et sociétaux en lien avec ces thèmes.

 

Manifestations scientifiques

  • Cycle de Conférences Internationales sur la Stabilité Internationale, la Technologie et la Culture (SWIIS), Pristina, Kosovo

 

 

 

La SWIIS 2013 sur la stabilité internationale, la technologie et la culture a été organisée à Pristina (Kosovo) par le Comité Technique 9.5 intégrant la Fédération Internationale de Systèmes Automatiques et de Contrôle (IFAC). Il est possible de trouver plus de renseignements à l’adresse suivante : http://tc.ifac-control.org/9/5. IFAC à : http://www.ifac-control.org/ ; et la conférence SWIIS 2013 à : http://www.ubt-uni.net/swiis2013.

En tant que membre active du comité, Amy Stapleton avait le dessein d’intégrer le consortium MITRA à cette conférence et était à la recherche de potentielles collaborations entre le comité et les étudiants et le consortium MITRA. Ce comité comprend des chercheurs ainsi qu’une pluralité de spécialistes originaires de diverses pays et disciplines. L’axe de travail du comité est l’interdisciplinarité ainsi que les études interculturelles autour d’autres secteurs spécifiques comme celui du programme MITRA. L’idée de pouvoir s’impliquer dans la conférence s’enracine dans l’idée que nous pouvons collaborer pour promouvoir MITRA et trouver une voie de publication, constituer un réseau et consolider une véritable visibilité. Pouvoir y participer en tant qu’étudiants a constitué une excellente opportunité.

En ce qui concerne le résultat, pour la conférence du Kosovo Amy a organisé, en partenariat avec des chercheurs du monde, une session spéciale qui consistait en la rédaction de 6 articles qui seront publiés l’année prochaine par Elsevier sur la page internet de l’IFAC (http://www.ifac-papersonline.net/browser). Ces articles ont été rédigés par des chercheurs prestigieux, des étudiants provenant de disciplines diverses, apportant des expertises brillantes tels que Dr. Karamjit Gill qui a produit et présenté un article clé sur la médiation interculturelle, une doctorante, Mihaela Mecea, de l’Université Babes Bolyai (UBB) à Cluj Napoca, Roumanie (Université membre du Consortium) a présenté un article sur l’UBB et le multiculturalisme. De plus, deux articles ont été proposés par des membres de l’organisation internationale ESTIEM qui organise des universités d’été et conçoit des programmes internationaux et interculturels. De plus, un article a été présenté par trois étudiants MITRA représentants les trois parcours présentés dans la formation MITRA : Amy Stapleton, Claudia de Anda ainsi que Tomislav Tadic. Le titre de cet article est : Expériences étudiantes dans un programme de master multi-continental (multiculturel) et d’éducation à la stabilité internationale : le cas de MITRA. Ces étudiants ont collecté des données à partir des expériences étudiantes et des interactions interculturelles et interdisciplinaires au sein du programme et sont arrivés à des résultats extrêmement intéressants. Les données collectées grâce aux questionnaires sont suffisantes encore pour rédiger deux articles supplémentaires à propos des étudiants MITRA ainsi que des études de suivi qui ont été prévues pour collecter des données sur les expériences futures de ces masters. Ces étudiants sont persuadés que cela peut réellement apporter un réel appui à l’équipe MITRA en consolidant la visibilité mais aussi en concevant un processus d’évaluation pour ce master dans le futur.

Trois étudiants se sont rendus à la conférence en tant que représentants du consortium MITRA, Amy STAPLETON, Claudia DE ANDA, Melenn KERHOAS. Cette conférence a été une excellente opportunité pour ces étudiants, aussi bien pour apprendre que pour promouvoir et représenter MITRA dans un pays en voie de développement et dans une situation de post-conflit en s’inscrivant dans un événement académique organisé par une organisation internationale. Cela leur a donné également la possibilité de prendre part au comité ainsi que de se familiariser avec le mode opératoire d’une organisation internationale d’un tel type. Le programme MITRA ainsi que ses avantages et les défis qu’il y a à relever ont été exposé lors d’une conférence. De plus, les étudiants ont eu l’opportunité de rencontrer d’autres étudiants provenant d’autres disciplines et, par cette occasion, de promouvoir leur programme ainsi que d’autres programmes similaires auprès d’eux. En ce qui concerne le cycle de conférences il a été hébergé par l’University of Business and Technology (UBT), de Pristina qui est, elle même, une institution partenaire du programme Erasmus Mundus, EM2 – STEM. Les échanges qui ont lieu lors des conférences ont également fait naître de futures opportunités pour ces étudiants ainsi que pour les futurs étudiants MITRA et le consortium avec des possibilités d’organiser et de s’intégrer à de futurs événements en participant à d’autres activités organisées par les membres du T.C 9. 5.

Le comité, par intermédiaire de l’IFAC, organisent régulièrement des conférences où les étudiants peuvent avoir l’opportunité de publier ainsi que de présenter leurs travaux. En outre, c’est aussi l’occasion pour les professeurs qui interviennent dans le cadre du MITRA de pouvoir y participer. En juin 2014, le Congrès Mondial d’IFAC aura lieu en Afrique du Sud et nous avons une opportunité d’y contribuer aussi bien qu’à la prochaine conférence du T.C 9.5. L’engagement auprès du comité peut donner une visibilité à long terme pour une réelle interface académique et offrir des opportunités sans précédents pour des étudiants et professeurs faisant partie du programme MITRA.